Le respect des « Poissons Rouges »

Le cyprin doré (Carassius auratus), dont la forme domestique est appelée poisson rouge, est une espèce de poissons d’eau douce appartenant à la famille des Cyprinidae. Sélectionné dans les élevages, il est présent dans les bassins et les aquariums du monde entier où il est alors considéré comme un animal domestique. Le poisson «  rouge  » tel que nous le connaissons au XXIe siècle est issu de la forme sauvage de l’espèce, un poisson de couleur gris doré, proche du carassin commun, vivant dans les eaux douces, calmes et tempérées d’Europe et de Chine. L’élevage sélectif pratiqué depuis les premières dynasties chinoises a permis d’obtenir des variétés dont la morphologie n’a plus beaucoup de points communs avec le cyprin doré sauvage, variétés qui font l’objet de concours.

C’est un poisson résistant, dont l’espérance de vie est de trente ans, à condition d’être dans un volume d’eau suffisamment important pour qu’il puisse évoluer à l’aise et en bancs. Le traditionnel bocal contenant un animal solitaire est de plus en plus dénoncé, voire interdit dans certains pays car il ne permet pas d’assurer le bien-être de ces poissons qui vivent en banc et peuvent atteindre une taille de plus de 45 cm à l’âge adulte. En aquarium, un important volume de nage est à prévoir, soit 100 litres par individu juvénile. Un bac avec des plantes aquatiques et une grosse filtration sont de mise afin de garder des individus en bonne santé. Le bassin reste le meilleur habitat, et les aquariums de type boule sont déconseillés.

Le manque d’informations est la cause la plus commune des erreurs commises par les propriétaires débutants de poissons rouges. L’aquarium est un écosystème à l’équilibre fragile. Vous trouverez dans cet article une liste des huit faux pas les plus fréquents ! Posséder un aquarium serait bon pour le moral… Mais comment prendre soin d’un poisson rouge ? Quel est son habitat idéal ? Comment le nourrir correctement ? Voici une liste d’erreurs à ne pas commettre.

  • Acheter un petit bocal
    Les poissons rouges vivent en moyenne huit à dix ans si de bonnes conditions de vie sont réunies. Ils ont besoin d’espace pour nager et produisent beaucoup de déjections. Ils ont alors besoin d’une grande quantité d’eau pour diluer leurs déchets. Et ce n’est pas possible dans un aquarium de moins de 60 litres.
  • Trop le nourrir !
    Le poisson rouge cherche de la nourriture toute la journée et pollue l’eau avec ses déjections. Ne cédez pas. Trop de nourriture peut provoquer de la constipation et des troubles de la vessie natatoire.

  • Mettre trop de poissons dans l’aquarium
    Une surpopulation est souvent la cause de maladie et de décès dans l’aquarium.

  • Ne pas utiliser de filtre
    Un aquarium doit obligatoirement avoir un filtre qui fonctionne 24/24h. Le filtre héberge et entretient une colonie de bonnes bactéries qui dégradent les déchets des poissons.

  • Ne pas changer l’eau régulièrement
    Puisque l’équilibre des paramètres de l’eau est fragile et que le poisson subit un stress, il est conseillé de changer environ un tiers du volume d’eau de l’aquarium chaque semaine.

  • Le grand nettoyage
    Le filtre, le gravier et les décorations hébergent de bonnes bactéries. Attention à ne jamais faire un grand nettoyage le même jour avec l’eau du robinet ! Retirez un seau d’eau de l’aquarium et utilisez-le pour le nettoyage des éléments, un à un.

  • Croire que les nouveaux poissons sont sains
    Les nouveaux poissons rouges peuvent parfois être porteurs de maladies qui se propagent. Une  « quarantaine » de précautions de deux semaines est recommandée dans un bac provisoire.

  • Ne pas utiliser de vraies plantes
    Outre l’esthétique, les plantes naturelles sont indispensables pour ralentir l’apparition d’algues, pour la filtration de l’aquarium et l’oxygénation homogène de l’eau. Vous voilà prévenus !

(source : Futura-sciences)

Author: admin7729

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *