Espèces exotiques envahissantes

Liste officielle des espèces envahissantes soumises au vote de l’U.E.
Le bureau « Espèces Exotiques Envahissantes » du ministère de la transition écologique et solidaire nous communique la liste des espèces aquatiques (faune et flore) qui seront proposées au vote de l’Union Européenne le 14 décembre prochain.

Quelques modifications ont été apportées par rapport à la liste provisoire qui nous avait été communiquée en août 2018.

Seuls, 2 poissons seront soumis au vote : Lepomis gibbosus et Plotosus lineatus (ce dernier devait être soumis en 2019).
Ameiurus melas, Ameiurus nebulosus et Chana argus, prévus à l’origine, sont retirés de la liste pour cette année.

Une fois le règlement d’exécution publié, ces espèces seront insérées dans l’arrêté du 14 février 2018 et de fait soumises à interdiction de détention (tolérée cependant pour les animaux sous réserve de détention confinée et d’absence de reproduction), transport, commercialisation, introduction dans le milieu naturel, …

Liste provisoire

 Gymnocoronis spilanthoides

Gymnocoronis spilanthoides (Faux hygrophile)
Asteraceae

Plante originaire d’Amérique tropicale et sub-tropicale.
Semi-aquatique dans la nature, elle prospère immergée en aquarium.

 Pistia statiotes Pistia stratiotes
AraceaePlante flottante à multiplication végétative rapide, affectionnant les
plans d’eau ou cours d’eau lents, capable de former très rapidement
des tapis très denses.
 Salvinia molesta Salvinia molesta
Salviniaceae
Plante flottante libre originaire de Brésil. Elle est capable de se
reproduire à partir de fragments de feuilles. Forme des tapis
pouvant atteindre 50 cm d’épaisseur.
 Ameiurus melas Ameiurus melas (Poisson chat)
Ictaluridae
Espèce d’eau calme originaire d’Amérique nord introduite en
France à la fin du XIXè siècle.
Très résistante, considérée nuisible, son introduction, sa
détention et son transport sont interdits en France.
 Ameiurus nebulosus Ameiurus nebulosus
Ictaluridae
Espèce originaire d’Amérique du nord. Très résistante,
capable de s’envaser pour survivre.
Préfère les eaux stagnantes ou très calmes.
 Channa argus Chana argus
Channidae
Espèce carnivore originaire de Corée et de Chine.
Seule espèce de Channa pouvant éventuellement vivre dans
nos eaux
Lepomis gibbosus Lepomis gibbosus (Perche soleil)
Centrarchidae
Originaire du nord-est de l’Amérique, L. gibbosus a été introduit en
Europe fin du XIXè siècle.
Très vorace, l’espèce est classée nuisible en France. De ce fait,
elle ne peut être détenue, transportée vivante ou introduite
dans nos eaux.

Espèces proposées en 2018, soumises au vote communautaire en 2019

Gambusia affinis Gambusia affinis (Gambusie)
Poeciliidae
La gambusie a été introduite notamment dans le sud de la France
et en Corse pour lutter contre les moutiques. Ovovivipare, elle se
rencontre en eau douce ou saumâtre.
 Gambusia holbrooki Gambusia holbrooki
Poeciliidae
Mêmes remarques que pour Gambusia affinis.
Certains auteurs la considère comme sous-espèce de cette dernière.
 Limnoperna fortunei Limnoperna fortunei
Mitilidae
Bivalve d’eau douce originaire de Chine.
 Orchonectes rusticus Orconectes rusticus (Ecrevisse à taches rouges)
CambaridaeCaractérisée par une tache rouille à la base du céphalothorax.
Originaire d’Amérique du Nord elle colonise cours et plans
d’eau au détriment d’espèces indigènes.
 Plotosus lineatus Plotosus lineatus (Poisson chat rayé)
Plotosidae
Présent dans l’océan indien et en Mer Rouge, peut faire des
incursions en eau douce. Certains citent sa présence dans le
lac Malawi et les eaux douces malgaches ! (même espèce ?)

Espèces proposées au vote communautaire en 2020 (date limite de soumission : 10 février 2019)

 Fundulus heteroclitus Fundulus heteroclitus (Choquemort)
Fundulidae
Originaire de l’est de l’Amérique du nord, où l’espèce fréquente  les
estuaires et les eaux saumâtres.
 Hemigrapsus sanguineus Hemigrapsus sanguineus
Varunidae
Crabe originaire du nord-ouest de l’océan Pacifique de la Russie
à Hong Kong, Japon, Corée et Chine. L’espèce apparaît en France
en 1998 et a colonisé les côtes sud de la mer du Nord ainsi que
les côtes de la Manche, jusqu’au sud-ouest du Cotentin. Elle a
également été observée dans le nord de l’Adriatique en
Méditerranée ainsi qu’en mer Noire. 
 Lagocephalus sceleratus Lagocephalus sceleratus (Poisson lapin)
Tetraodontidae
Originaire des eaux tropicales et équatoriales des océans Indien
et Pacifique, l’espèce a migré de la mer Rouge à la Méditerranée
orientale par le canal de Suez. Après avoir colonisé les eaux
côtières israëliennes et turques elle a été pêchée en France, au
large de Gruissan (Aude),en 2014.
 Morone americana Morone americana (Baret)
Moronidae
Originaire des eaux saumâtres et estuairesde la côte est de
d’Amérique du nord, le baret remonte en eau douce pour se
reproduire.
 Perna viridis Perna viridis (Moule verte asiatique)
MytilidaeSe trouve dans les eaux côtières de indo-pacifique. Elle est
introduite dans d’autres zones evia des coques de bateau
et des ballasts.
 Rapana venosa Rapana venosa (Murex de la Mer Noire
Muricidae
Espèce originaire de la mer Jaune, des mers de Chine
et du Japon. Elle est signalée1948 dans la mer Noire,
probablement introduite par l’intermédiaire des ballasts des bateaux.

Author: admin7729

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *